« Côte d’Ivoire, pays émergent à l’horizon 2020 grâce aux exportations »

Filière coton : la Côte d’Ivoire devient membre observateur du Groupe Coton 4 (C4)

La Côte d’Ivoire vient d’être admise en qualité de membre observateur auprès du Groupe du C4 à la faveur de la réunion des ministres du commerce du C4 tenue les 15 et 16 novembre 2018 à N’Djamena au Tchad. En cette qualité, le pays suivra les discussions de haut niveau relatives au coton à l’OMC et pourra indiquer la position de la Côte d’Ivoire sur toutes les problématiques relatives à la commercialisation extérieure, la compétitivité de la filière pour un meilleur prix rémunérateur des cotonculteurs. La Côte d’Ivoire pourra également bénéficier de programmes d’assistance technique et financière destinés au développement de la filière coton.
Le Burkina Faso, le Tchad, le Bénin et le Mali constituent le Groupe de pays producteurs du coton, dénommé C4, qui œuvrent pour la prise en compte dans les négociations multilatérales, des questions liées à la commercialisation du coton et au développement des filières cotonnières des pays membres de ce groupe à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Ce dossier porté par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a pu aboutir grâce au leadership de SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, aux performances retrouvées de la filière cotonnière, au travail acharné des producteurs de coton et aux mesures exceptionnelles incitatives prises par le Gouvernement du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.
La production de coton graine de la Côte d’Ivoire, 4ième producteur africain, a atteint 412.646 tonnes avec un rendement de 1.261 kg/ha en 2018, contre une production de 328.090 tonnes et un rendement de 955 kg/ha en 2016-2017. Il représente 7% des recettes d’exportation de la Côte d’Ivoire et contribue à hauteur de 1,7% au PIB. Les recettes annuelles d’exportation sont estimées aujourd’hui à plus de 120 milliards de F CFA. La culture du coton en Côte d’Ivoire est pratiquée par plus de 120.000 producteurs sur des exploitations de type familial d’environ 3 hectares en moyenne. Plus de 3,5 millions de personnes vivent directement ou indirectement de cette culture dans les régions du Centre et du Nord de la Côte d’Ivoire.

La politique de production et de promotion du coton en côte d’ivoire est menée par le Conseil Coton Anacarde qui grâce à ces différentes actions permet au Gouvernement de développer ces régions, à sédentariser les populations, à éviter l’exode rural et à promouvoir l’équilibre régional et ce, conformément aux objectifs de développement durable. Au regard de ce qui précède, la qualité d’observateur auprès du C4 revêt un enjeu stratégique pour la Côte d’Ivoire et sa filière du coton.

 

source: news.abidjan.net