« Côte d’Ivoire, pays émergent à l’horizon 2020 grâce aux exportations »

Création

Au moment où la Côte d’Ivoire amorce très rapidement le redressement de son économie avec la perspective de devenir « un pays émergent à l’horizon 2020 », elle se trouve confrontée à de grands défis. Le gouvernement doit en effet relever diverses problématiques notamment la pauvreté, la vie chère et le chômage des jeunes .Pour y parvenir, il a adopté d’importantes décisions au nombre desquelles se trouve, outre la relance de l’investissement et de la consommation finale, le renforcement de nos exportations à travers la mise en place d’une Stratégie Nationale d’Exportation (SNE) en vue d’une plus grande compétitivité.

 

  1. Définition de la SNE

La SNE est une recommandation du PACIR (Programme d’Appui au Commerce et à l’Intégration Régionale) financé par l’Union Européenne avec l’appui technique de l’ITC (International Trade Centre) accompagné d’un sou

 

tien et d’un engagement des plus hautes autorités de la République de Côte d’Ivoire.

La SNE est, par définition, la Stratégie Nationale d’Exportation élaborée en 2013 par le gouvernement ivoirien dans le cadre du Programme Nationale de Développement (PND 2012) pour répondre aux problématiques des filières prioritaires identifiées. Cette Stratégie présente un ensemble de plans d’actions sectoriels visant à rendre compétitives les PME qui figurent dans lesdites filières afin de permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre l’émergence grâce aux exportations.

 

  1. Objectif général de la SNE

Maximiser le potentiel à l’exportation de la Côte d’ivoire et accroitre la part de marché des exportations.

 

  1. Objectifs spécifiques de la SNE
  • Diversifier le panier de biens et services exportés et des destinations

d’exportation;

  • Créer des avantages socio-économiques importants pour la population ;

 

  1. Objectifs stratégiques de la SNE

La stratégie tourne autour de quatre(04) objectifs stratégiques.

Se sont notamment :

  • Accroître la compétitivité des produits ivoiriens : modernisation des systèmes d’exploitation, réduc­tion des coûts des facteurs de production, et gestion de la qualité ;
  • Favoriser la diversification des exportations ivoi­riennes : promotion des produits à forte valeur ajou­tée, ouverture de nouveaux marchés et mise en place de dispositifs d’appui technique et financier aux en­treprises exportatrices ;
  • Améliorer l’efficience des chaînes logistiques et des opérations du commerce extérieur : facilitation des échanges, développement des compétences à l’exportation et renforcement des capacités, amélioration des chaînes de valeur des filières par l’appropriation des NTIC ; et
  • Améliorer l’environnement des affaires pour soute­nir les exportations et réduire les coûts de transac­tion : renforcement du cadre juridique, règlementaire et institutionnel, dans les domaines du commerce, de l’investissement, de la protection de la propriété intel­lectuelle, et renforcement des capacités des institu­tions d’appui au commerce (IAC).

 

 

NB : la SNE est principalement basée sur les stratégies filières et les stratégies transversales ou fonctions transversales

 

  1. Les filières prioritaires

Pour réaliser les objectifs qu’elle se fixe, la SNE s’appuie sur un certain nombre de secteurs économiques ayant un fort potentiel à l’exportation et la capacité de contribuer au développement de la Côte d’Ivoire. D’où les  filières ci-dessous :

  • Anacarde
  • Caoutchouc et plastiques ;
  • Coton, textile et habillement ;
  • Fruits tropicaux ;
  • Manioc et dérivés ;
  • Technologie de l’information et de la communication ;

A la demande de l’Etat, la filière Café-Cacao (Commission Café Cacao) est prise en compte par la Stratégie ainsi qu’une section spécifique à sa pérennisation par les réflexions, études et analyses afin d’en dégager d’autres chaines de valeurs à forts potentiels (Commission Autres Produits d’Exportation).

 

  1. Les fonctions transversales

 

Les stratégies transversales de la SNE portent sur les fonctions suivantes :

  • Accès au financement ;
  • Développement des compétences à l’exportation;
  • Gestion de la qualité et d’emballage
  • Promotion et d’information commerciale;
  • Transport et de facilitation des échanges.

 

Afin de mettre en œuvre la SNE, et d’en assurer le succès et la pérennité, le Président de la république, sur rapport du Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME,  a créé par le Décret N°2014-372 du 18 juin 2014, le Conseil National des Exportations (CNE).

This post is also available in: Anglais